Fiche ouvrage
 
Code : 20416
Titre : Scriptorum veterum nova collectio e Vaticanis codicibus edita ab Angelo Maio, bibliothecae vaticanae praefecto ad Leonem XII pontificem Maximum.
Auteur : MAIO (Angelo). [Angelus Mai].
Edition : Romae, 1825 - 1838.
Année : 1825
Format : Dix grands volumes in-4 d'environ 800 pages chacuns, illustrés d'un portrait, de 2 vignettes et 16 planches dont 4 dépliantes. Exemplaire sur beau papier vélin en excellent état, grand de marges.
Reliure : Demi-chagrin maroquiné rouge à coins, dos à nerfs. Quelques frottements. Reliure de l'époque.
Prix : 2800 €uros
Observations : L'éditeur se propose de publier un assez grand nombre d'ouvrages inédits, tant sacrés que profane, tirés des manuscrits de la bibliothèque du Vatican. Manuscrits Hébraïques, Syriaques, Arabes et Ethiopiens. La collection parait sous les auspices du Saint-Père, qui en a accepté la dédicace. Chaque ouvrage offre le texte grec avec la traduction latine et des notes. Brunet : Collection précieuse de morceaux inédits. Angelo Mai ( 1782 - 1854 ), est un cardinal et philologue italien qui s'est acquis une réputation dans toute l'Europe en publiant pour la première fois une série de textes anciens jusque-là inconnus. Il avait pu les découvrir et les éditer alors qu'il était responsable d'abord de la bibliothèque ambrosienne à Milan puis de la bibliothèque du Vatican. Les textes étaient souvent des manuscrits sur parchemin qui avaient été grattés et réutilisés ; il arriva à lire les textes primitifs en se servant de produits chimiques. En particulier, il fut capable de retrouver une grande partie du De republica de Cicéron, un texte qu'on cherchait partout. Provenance : L'exemplaire d'Edward Craven Hawtrey , avec ex-libris contre-collés aux T. II-VI. (1789 -1862), pédagogue anglais, directeur du Collège d'Eton. En raison de sa maîtrise des langues, il était connu à Londres comme le Mezzofanti anglais. Grand collectionneur de livres, il avait une réputation considérable en tant qu'écrivain d'hexamètres anglais et comme traducteur d'Homère, sa traduction d'un bref passage de l'Iliade a été décrite par Matthew Arnold, dans On Translating Homer, comme la tentative la plus réussie jusqu'à présent à rendre Homère en anglais . Rare ensemble complet des 10 volumes dont seulement quelques exemplaires subsistent dans les bibliothèques publiques.
Sources : Brunet III-1311.
Catégories : HISTOIRE GENERALITES;
   


© Copyright 2007 - Jacques Tanguy