Fiche ouvrage
 
Code : 18382
Titre : Ars et theoria transmutationis metallicae cum Voarchadumia, proportionibus, numeris, & iconibus rei accommodis illustrata.
Auteur : PANTHEO (Giovanni Agostino). [PANTHEUS]
Edition : Veneunt apud Vivantium Gautherotium [Paris, Vivant Gaultherot] , 1550.
Année : 1550
Format : Deux ouvrages en un volume petit in-8 (159 x 105 mm) : 34 ff. dont le titre orné d'une vignette représentant la carte du monde ; 64 ff. [mal numérotés, f.33 numéroté 35 puis numérotation de 26 à 56, conforme à l'exemplaire de la Bnf], illustré de 14 figures sur bois, dont 13 à pleine page. Mouillure sur 8 ff. du Ier texte (f.8 à f.16) et à 5 autres ff. du 2ème texte, petites salissures marginales.
Reliure : Vélin souple de l'époque. Salissures, petit manque à l'extrémité du second plat. Très légère restauration en pied.
Prix : 11500 €uros
Observations : « C’est ouvrage, d’une insigne rareté, est l’œuvre d’un prêtre vénitien du XVIe siècle. Orné de jolies capitales ornées et de 14 figures sur bois, dont 13 à pleine page, représentant les différentes phases de la transmutation [Laboratoire d'Alchimie]. Cet écrit renferme un édit du Pape Leon X, en date du dernier jour de février de l’an 1517, signé par son secrétaire intime, Pietro Bombo. Dans cet écrit, sorte de privilège, il est permis à Pantheus de faire imprimer son traité pendant l’espace de 10 années, les contrefacteurs étant menacés d’excommunication et d’une amende de 300 ducats. » (Dorbon-Ainé). Giovanni Agostino Panteo (certainement actif entre 1517 et 1535) s'occupait en partie du dosage de l'or et en partie de la préparation chimique de diverses substances fabriquées à Venise à son époque et utilisées dans les arts, ses dessins et textes proposent des méthodes de purification de l’or. Pendant cette période - surtout en Italie, à Venise - il y eut un renouveau de l'Alchimie à travers l'adoption d'une allégorie chrétienne et kabbalistique. « Rare et recherché » (Caillet). Première combinaison connue de l'alchimie et de la Kabbale , avec l'introduction des nombres hébraïques, du Tétragramme et des premiers signes qui peuvent faire penser à un alphabet Énochien. A l'époque où la kabbale introduite par Pic de la Mirandole suscite en occident une importante fascination, l'auteur expose une codification des expériences et des métaux alchimiques, qu’il appelle « la Kabbale des métaux », sur le modèle d’une kabbale établie par Dieu. Les traités de Pantheo : l'Ars transmutationis metallicae (Art de la transmutation métallique, 1519) et Voarchadumia contra alchimiam (Voarchadumia contre l'alchimie, 1530) furent réimprimés en 1550 à Paris, et repris dans le grand recueil alchimique du Theatrum Chemicum. Ils ont intéressés de nombreux alchimistes parmi lesquels John Dee, Michael Maier, Jacques Gohory, Heinrich Khunrath, Oswald Croll et Andreas Libavius. Exceptionnelle réunion, en vélin d'époque, des deux grands textes alchimiques de Giovanni Agostino Pantheo. (un seul exemplaire recensé en vente publique ces 40 dernières années, celui du collectionneur Joseph A. Freilich, passé chez Sotheby's (2001) et Christie's (2002).
Sources : Dorbon-Ainé 3455 ; Caillet 8274.
Catégories : SCIENCES OCCULTES - ALCHIME - SOCIETES SECRETES - ASTROLOGIE;
   







© Copyright 2007 - Jacques Tanguy