Fiche ouvrage
 
Code : 17781
Titre : Carnet manuscrit d'un chauffeur ambulancier sur le front en 1915.
Auteur : [GUERRE DE 1914-1918] POMEREU D'ALIGRE(Armand de).
Edition :
Année :
Format : Cahier de 43 pages écrites au recto d'un écriture très lisible, du 21 octobre au 2 décembre 1915.
Reliure : Chagrin souple rouge, dos abimé.
Prix : 250 €uros
Observations : Passionnant récit très détaillé du voyage d'Armand, fils de Robert-Marie-Michel, marquis de Pomereu d'Aligre, né à Paris le 6 février 1860 et mort à Paris le 29 novembre 1937, il fut maire du Héron, conseiller général de la Seine-inférieure à partir de 1887, puis député ( 1898-1919 ) et sénateur de ce département ( 1920-1936 ); Son fils Armand, né le 17 octobre 1895 à Paris, fut secrétaire de la Commission des Réparations de 1920 à 1922 puis devint exploitant agricole, gérant un domaine au Maroc et un autre en Seine-Maritime. Il fit de nombreux voyages d'étude en Afrique et à travers les deux Amériques ; il habitait, à Paris, 64 avenue Foch. Le château du Héron fut détruit par un incendie en 1889, il ne subsiste que la romantique chapelle funéraire cachée au milieu des bois, érigée de 1867 à 1870 pour Alexis Joseph de Pomereu. Ce journal d'Armand, ambulancier, donne les horaires et les distances de chaque étape, la température extérieure, les différents contrôles rencontrés, le nom des rues, le numéro de la chambre d'hôtel à Châlons. Extraits: Les ambulances arrivent sans cesse du front, on décharge les blessés, dans la salle d'opération on entend les cris des malheureux qu'on opère.... Dans le centre du camp des prisonniers boches travaillent. Ils font des jardins à la française et on fait en mousse et en pierre devant l'entrée de la formation le chiffre de l'impératrice (de Russie)...Dans le petit restaurant...il y a Sem et Paul Adam au milieu de beaucoup d'autres journalistes qui font grand tapage... Nous allons à Bouy... Des poilus font leur popote, des chevaux par milliers sont attachés aux arbres... De temps à autres l'éclatement des marmites qui tombent sur Mourmelon situé à quelques cinq kilomètres... À Cuperly nous allons à la 1 ère formation dans le ciel, plusieurs avions, nous avons passé tout près d'une saucisse. Du camp...j'en aperçois trois.. Nous parvenons à une clairière où se joue un concert, en bas, près de la rivière, une scène, comme décor des toiles de tente, on joue quelques farces, on voit quelques soldats en travesti, un violoniste, un chanteur... Comme spectateurs environ 2000 hommes.. On joue l'hymne russe en l'honneur du colonel. Une tombola termine la petite fête... Je dépasse le général Joffre dans sa Renault. Joint: - une LAS du 10 janvier 1921 de Casablanca - une ordonnance médicale du 22 janvier 1916 - un avis de réquisition d'une Delaunay Belleville par le maire du Héron, le Marquis de Pomereu, pour le service de ravitaillement de la commune et pour le service d'ambulance auxiliaire - un avis du président de la Cour de 1914 de non réquisition du même véhicule, ce dernier assurant un service de blessés (tampon du 35 ème corps d'armée). - un bulletin d'abonnement au journal des Tranchées Le Poilu pour Armand de Pommereu (1916). - une carte de visite du Dr. Cheurlot adressée au médecin inspecteur Pierrot à Chalons-sur-Marne recommandant de soigner A. De Pomereu comme son fils. - un avis à l'entête de l'Ambulance russe aux armées française (Chalons, 1916, tampons ambulance russe) autorisant le conducteur d'ambulance A. De Pomereu à photographier avec son kodak pliant n°...
Sources :
Catégories : ROUEN;MANUSCRITS-AUTOGRAPHES;HISTOIRE MODERNE;
   





© Copyright 2007 - Jacques Tanguy