Fiche ouvrage
 
Code : 17644
Titre : Voyage de la Pérouse autour du Monde, publié conformément au décret du 22 avril 1791, et rédigé par M. L.A. Milet-Mureau, général de brigade dans le Corps du Génie, Directeur des Fortifications, Ex-Constituant, Membre de plusieurs Sociétés littéraires de Paris.
Auteur : LA PÉROUSE (Jean-François de Galaup, Comte de) ; [MILET-MUREAU].
Edition : Paris, Plassan, 1798.
Année : 1798
Format : Quatre volumes de texte in-8 et un Atlas in-folio. Texte : (2)ff., LVIII - 368 pp. ; (2)ff., 414 pp. ; 316 pp., (74)ff. ; (2) ff., 328 pp. Intérieur très frais. Atlas : un portrait de La Pérouse gravé par Tardieu en frontispice, un titre-frontispice de Moreau gravé par Trière et 69 planches, dont une grande mappemonde dépliante, 20 cartes à double page, 10 cartes à pleine page et 38 planches de vues, de relevés côtiers, d'histoire naturelle, de scènes de mœurs, de costumes et de types indigènes, d'après les dessins de Duché de Vancy, Blondela, Ozanne. Deux planches déreliées dont la mappemonde accidentée en marges et légèrement usée aux pliures, marques de pliure à certaines cartes, petite tache à l'une d'elle, minime trou à une autre. Intérieur frais.
Reliure : Texte : Plein veau jaspé de l'époque, dos lisse joliment orné de fers spéciaux dorés représentant une frégate accostant un fort, pièce de titre et de tomaison de maroquin rouge et vert, roullette et filet dorés d'encadrement sur les plats, tranches jaspée
Prix : 7800 €uros
Observations : Seconde édition du texte, un an après la première parue en 1797, l'Atlas est identique à l'originale avec les mêmes 70 planches auxquelles s'ajoute le portrait de La Pérouse. La France voulant compléter les travaux de Cook et de Clarke, décida d'envoyer une expédition pour rechercher un passage au nord-ouest de l'Amérique. Louis XVI dressa lui-même le plan du voyage et confia cette mission à La Pérouse. Le brillant officier de marine qui venait de s'illustrer dans la baie d'Hudson pendant la guerre d'indépendance des Etats-Unis et d'être promu au grade de Capitaine, avait su gagner la confiance et l'amitié du Roi, du Duc de Castries (ministre de la Marine) et de Fleurieu (Directeur général des ports et arsenaux). Il parti de Brest le Ier Aout 1785 à bord de deux corvettes, La Boussole et L'Astrolabe, en direction du Cap Horn. A son bord : une précieuse équipe de chirurgiens, ingénieurs, physiciens, géographes, botanistes, astronomes, dessinateurs. Il parcourut le Chili, l'île de Pâques, les îles Sandwich, Hawaï, l'Alaska, la Californie, Macao, Manille, les mers de Chine et du Japon, les îles Tonga , l'Australie et Botany-Bay. Les embarcations disparurent en mer alors que la dernière lettre de La Pérouse, écrite de Botany-Bay, datait du 7 février 1788, lieu où l'expédition s'était réfugiée après le massacre par des indiens de treize membres de l'équipage sur l'île de Maouna dont son second et ami Fleuriot de Langle. D'Entrecasteaux partit plus tard à la recherche de La Pérouse sans succès. Ce n'est qu'en 1826, grace à l'anglais Peter Dillon, qu'on acquit la certitude que les deux navires s'étaient brisés dans une tempête sur les récifs de Vanokoro aux Iles Santa-Cruz, en juin 1788. Cette relation officielle de l'expédition fut publiée par Milet-Mureau d'après les documents que Barthélemy de Lesseps, interprète et historiographe de l'expédition, ramena à travers la Sibérie après avoir débarqué au Kamtschatka en septembre 1787. (En français dans le texte, 1990, n° 199, notice d'Etienne Taillemite)
Sources : Sabin 38960 ; Chadenat I - 106.
Catégories : VOYAGES - MARINE - GEOGRAPHIE;
   







© Copyright 2007 - Jacques Tanguy